Comment réussir le concours de l’EJdG ?

Il n’y a évidemment pas de recette magique pour réussir un concours. Mais les conseils qui suivent devraient vous aider à éviter les écueils majeurs que rencontrent en chemin trop de candidats qui se présentent à notre concours. Ils sont présentés dans l’ordre chronologique de votre candidature.

Le dossier

Vous devez apporter un soin particulier à la rédaction des documents qui vous sont demandés et au respect des consignes formulées. Souvenez-vous que si vous êtes admissible ces documents peuvent être consultés par votre jury pour préparer l’entretien. Ils peuvent donc donner la tonalité des premières questions qui vous seront posées.
Le CV est un document synthétique qui doit tenir sur une page (recto simple). Il doit bien préciser vos compétences académiques mais aussi vos expériences professionnelles, quelle que soit leur nature (stages, activités associatives, emplois…). Les stages que vous aurez faits dans des rédactions de médias doivent évidemment figurer en bonne place dans ce CV mais nous admettons chaque année des candidats qui n’en ont pas à leur actif. N’abusez pas dans ce CV des icônes et autres gadgets formels. Pensez enfin à mentionner une URL qui permet de vous trouver sur le web (un site personnel, une page LinkedIn ou un compte twitter par exemple).

De manière générale, mieux vaut aller à l’essentiel : la qualité de votre projet professionnel et les arguments précis qui le motivent. Devenir journaliste ne doit plus ressembler pour vous à un rêve d’enfant. Il faut convaincre votre jury du sérieux de votre démarche et de la réflexion qui vous a mené(e) jusqu’à lui. Pensez enfin que nous connaissons très bien notre formation : il ne sert à rien d’aller piocher sur notre site web des idées ou (pire) des bouts de phrases en nous expliquant que vous les appréciez… Nous nous intéressons à vous !

L’épreuve orale

Si vous passez la barre de l’admissibilité vous serez convoqué(e) pour un entretien oral. Celui-ci se déroule devant un jury composé de deux personnes dont en général un enseignant-chercheur et un(e) journaliste. La vingtaine de minutes que vous passerez avec ce jury est très importante. Nous considérons en effet tous les candidats à égalité à ce stade du concours. Il s’agit donc de faire une différence ! Montrez votre intérêt pour le journalisme, votre rigueur et votre enthousiasme. Ne vous laissez pas abattre par une question difficile mais saisissez-là au contraire comme une invitation au dialogue. Pensez que nous cherchons à mesurer vos qualités journalistiques mais aussi votre capacité à « tenir » dans cette profession et votre vocation. Si vous n’êtes pas capable d’exprimer clairement un projet professionnel crédible et précis, vous ne serez pas retenu(e).